Espace abonné [Aide]

Le réseau en images

Le vilain petit canard / réal., Garri Bardine

  • Le Vilain petit canard [Blu-ray]
  • Editeur : Arte Editions

Russie. 2010. Animation. A partir de 3 ans
Il était une fois dans une basse-cour, un coq découvrit un œuf énorme qu'il ajouta discrètement à la couvée de sa poule. Mais quand l'oisillon naquit, il ne ressemblait à aucun de ses frères et sœurs. Il était bien trop grand et trop laid ! Très vite, coqs, poules, canards et oies le mirent à l'écart, se moquant de lui et l'humiliant. Puis le vilain petit canard fut chassé de la basse-cour. Il ne demandait pourtant qu'à être aimé.
Avec cette adaptation personnelle du conte d'Andersen, Garri Bardine nous offre un petit trésor. La solitude, l'exclusion sont à nouveau les thèmes principaux, comme dans "La nounou", auxquels s'adjoint une fable politique cruelle et ironique contre la dérive du pouvoir rappelant "La ferme des animaux". Cependant, le propos ne prend jamais le dessus sur la dimension poétique et merveilleuse grâce à une grande qualité de réalisation. Les cadrages sont très inventifs, et le travail sonore très riche notamment par le biais de la musique de Tchaïkovski qui sert non seulement d'accompagnement émotionnel mais dialogue aussi avec les images. Notre petit canard se mue en véritable ballerine et nous montre toute l’étendue de son talent (sauts, courses, petits pas, pointes, voltes, suspensions sans oublier les chutes). Film chanté par moments et chorégraphié à d'autres, la poésie naît pourtant de l'imperfection, à l'image de son héros. Oison frêle et grisâtre, l'œil triste et le trémolo facile, il est le seul à être fait de matière brute (en pâte à modeler), sans plumage ni poil, et dans ses rêves, il se voit… dessiné au crayon.

 

SHARE